Rechercher
  • Lola Cès

LE PROBLÈME DU POIDS...DE LA CULPABILITÉ

Mis à jour : 15 nov. 2018

Décidément ce blog me réserve de plus en plus de surprises et il éveille ma curiosité et ma conscience un peu plus chaque jour.


Aujourd’hui j’ai eu une discussion avec mon ami Thomas, un jeune papa plutôt brillant, sensible et avec qui j’aime souvent discuter de sujets de fond.

Dans une discussion anodine, il me livre cette phrase : « mais moi quand je vois un gosse gros ben tu vois ça me fait chier, c’est à cause des parents qui lui donnent de la merde à bouffer… ».


Quand il m’a dit ça, ça m’a interpellé.

Une personne grosse ne mange pas des croissants et des cheeseburgers toute la journée, pas forcément en tous cas.


Comment expliquer aussi que dans une fratrie élevée par les mêmes parents il puisse y avoir un enfant gros et l’autre pas ?

Je me suis demandé à quel endroit ça résonnait en lui pour qu’il puisse dire « ça me fait chier ». Ça part certainement d’une certaine empathie mais on dirait presque qu’il cherche un coupable.


Quand on voit un adulte gros, le responsable c’est lui, c’est le gros, mais un enfant ?


Et ça a poussé ma réflexion plus loin, je me suis rappelé à quel point c’était important pour mon père de me souligner que j’étais devenu plus grosse après mon départ de la maison, il m’avait même dit : « alors tu vois ce n’est pas de ma faute ».


Avait-il besoin de rejeter sa culpabilité sur moi ?

Evidemment que ce n’était pas de ta faute papa, et tu sais ce n’était pas non plus de la mienne. On ne peut pas culpabiliser d’être soi.

Je refuse de porter le poids d’une quelconque culpabilité et je ne donnerai cette valise de kilos à personne d’autre. Papa, tu n'as rien à te reprocher, je n'ai rien à te reprocher et je n'ai rien à me reprocher, je suis juste grosse et je t'aime.

Si j’avais mesuré 1m28 cela n’aurait pas été de ma faute, si j’avais eu un bec de lièvre non plus, si j’avais fait une taille mannequin cela n’aurait pas été grâce à moi, ni grâce à toi d’ailleurs. Et en écrivant ces lignes je me rends compte que j’associe le bec de lièvre ou le poids à un « à cause » et une taille mannequin à un « grâce »… eh merde, je suis conditionnée.


Tu vois Thomas tu n’es pas le seul.

  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • White Twitter Icon

© 2018 by Lola Cès